ALLONS-NOUS, ENFIN, VERS UNE POLITIQUE JEUNE ?

Rédigé par Educ.N@ute.Infos

Pas si simple d’échafauder une politique jeune dans le milieu de la pétanque. Souvent associer, à un loisir pour retraité, avec en fil rouge un bon pastis, avec deux glaçons, et à l’ombre des platanes,

je comprends certains jeunes quand ils racontent à leurs petits copains de classe, que le week-end prochain ils vont participer aux championnats départementaux, régionaux ou de France de Pétanque. Ils ne sont pas pris au sérieux en pouffant de rire, tout en rétorquant : « Mais c’est pour les vieux … »

Pourtant, la pétanque est bien un sport. Elle réunit 5 principaux apports :

APPORTS MOTEURS : Adresse – Entretien physique – Coordination des mouvements -Équilibre – Mobilité

APPORTS SOCIAUX : Mixité (âges, sexes, origines sociales, professionnelle) – Convivialité – Dialogue – Rassemblement – Animation

APPORTS SENSORIELS : Toucher – Manipulation d’objets – Vision – Observation

APPORTS AFFECTIFS : Plaisir de jouer – Esprit d’équipe – Maîtrise de soi -Notions de réussite et d’échec

APPORTS INTELLECTUELS : Concentration – Mémoire – Stratégie – Calcul des probabilités

Depuis le 20 Mars 2021, la FFPJP a changé de Président, et s’est engagée a privilégier une politique Jeunes.

Qu’en est-il ?

Avant tout donnons un œil sur le rétroviseur. Mis à part les 8 étapes des MASTERS JEUNES à Pétanque depuis 2005, suivie d’une vingtaine, et ensuite d’une trentaine d’étapes du Challenge EDUCNAUTE JEUNES depuis 2011, les Jeunes n’avaient rien d’autres. D’autant que la quasi majorité des ces étapes se trouvaient en dessous de la Loire … Depuis 2013 le Challenge EDUCNAUTE JEUNES a commencé de s’installer dans le Nord de la France, ensuite sur l’Ouest et le Centre, pour arriver a comptabiliser un peu plus d’une trentaine d’Etapes.

En 2020 une nouvelle compétition a vu le jour : Le TROPHEE DES PEPITES, qui n’a vu le jour qu’en Octobre 2021 suite à la pandémie. Puis en 2021, c’est au tour d’un nouveau « Challenge ou Circuit » qui devrait porter à multiplier le nombre de compétitions de Haut Niveau pour les jeunes pousses : Le CIRCUIT NATIONAL JEUNES …

Malheureusement là aussi, comme pour le Challenge EDUCNAUTE JEUNES, la COVID 19 a bien érodé ces deux tournées de compétitions jeunes.

Malgré les incertitudes de cette crise sanitaire, EDUCNAUTE-INFOS a réussi a organiser sa GRANDE FINALE, espérons qu’il en sera de même pour la FINALE du CIRCUIT NATIONAL JEUNES.

Petit RAPPEL , la FINALE aura lieu à VALENCE le 19 Décembre …

Tournons-nous vers 2022 qu’en sera-t-il ?

EDUCNAUTE- INFOS, afin de donner plus de souplesse aux organisateurs, n’imposera plus le choix du graphique « N°4 ». De ce fait, plus rien ne fera obstacle au choix des organisateurs de ses Etapes de jouer sur les 2 tableaux « CIRCUIT NATIONAL JEUNES et CHALLENGE EDUCNAUTE JEUNES ». Le Challenge en 2022 devrait avoir un peu plus de 30 Etapes.

Par contre au niveau Fédéral pour le « CIRCUIT NATIONAL JEUNES », des modifications et contraintes ont été apportées.

L’aide Fédérale est réduite à 250€ avec un minima imposé pour la participation. L’aide sera renouvelée une 2ème année. Par contre l’organisateur s’engagera a pérenniser son concours pour deux années supplémentaires, sinon en cas de non-respect, l’organisateur devra rendre l’aide financière. « Voir ci-dessous ». Le Circuit des Nationaux en 2022 devrait avoir 40 Etapes.

Nous vous invitons a examiner et comparer le tableau ci-dessous.

Il est certain, comme dans la Région AURA, le département du Tarn, etc., des Départements, ou Régions font des Challenges « INTRA MUROS », mais n’ayant pas assez d’infos, nous ne pouvons pas tous les citer avec toutes les précisions. Je vous invite a nous donner vos expériences internes … Nous les diffuserons sur le site …

Suite à toutes ces informations, a vous de juger, si nous allons vers une politique jeunes … Pour ma part, ma réponse est OUI, avec un grand souhait : « Pourvu que cela dure » !!!

GRANDE FINALE EDUCNAUTE JEUNES : TOUTES LES VIDÉOS !

Rédigé par Educ.N@ute.Infos

Lucien GAUTHARD a filmé pendant les 2 derniers jours la GRANDE FINALE DU CHALLENGE EDUCNAUTE JEUNES 2021.

Nous vous proposons 4 heures de vidéo, réparties en 3 Parties.

1ère Partie : Toutes les parties « 6 » du Samedi. TOUS les Jeunes ont été filmés. Les carreaux, se mêlent au collage du bouchon, avec des jeunes très appliqués sur des terrains réputés difficiles.

2ème Partie : Les 2 dernières parties du Dimanche avec la Remise des Prix de la GRANDE FINALE.

3ème Partie : La Soirée du Samedi, ponctuée par la Remise des Prix du Challenge EDUCNAUTE JEUNES 2021 avec de superbes lots et trophées. Mano JEAN BOUTIN fera le SHOW avec une petite représentation. Enfin aussi Bernard PASCAL se verra attribué la Médaille de l’ANPDSB au niveau OR.

CONTACT : Lucien GAUTHARD Tél. 06 11 47 43 90

Les jeunes conservent également le titre mondial

Rédigé par Boulistenaute

Dorian Lauga Lauret – Jordan Bonnaure – Andssy Hut – Maxime Fleurieau

Avec huit joueurs qui disputaient tous leur premier championnat du monde, la France, tenante du titre, partait à Santa Susana en terre inconnue. Pourtant, ses équipes de jeunes ont fait plus que remplir leur contrat : Dawson Miclo ne s’inclinait qu’en demi-finale du tir de précision et, avec ses partenaires de France1, ne cédait qu’en demi contre ses amis de France2, Hut, Fleuriau, Bonnaure et Lauga-Lauret.

Ceux-ci affrontaient donc Madagascar pour tenter de garder le titre conquis en 2019 par Casale, Dubois, Scholl et Sauvage. Une tâche difficile, face à une jeune équipe malgache très technique et très offensive qui, après une demi-finale remportée face à la jeunesse hollandaise, faisait valoir d’emblée ses qualités. Pourtant, les jeunes Français faisaient mieux que rivaliser, en déployant un jeu étincelant qui les amenait à la fin d’une partie extrêmement disputée, à 10-7, à offrir une boule de gagne à Bonnaure. Mais celle-ci était manquée, et les Malgaches revenaient 11-11. Ce n’est qu’à l’issue d’une mène complètement folle que les Français parvenaient enfin à s’imposer et à fêter une victoire acquise avec la manière.

La France championne du Monde

Philippe Suchaud – Dylan Rocher – Philippe Quintais – Henri Lacroix totalisent 48 titres mondiaux

Les Championnats du Monde Seniors se sont déroulés à Santa Susanna (Espagne) du 18 au 21 novembre. Tenante des titres en triplette et en tir de précision, la France conquiert une nouvelle fois deux médailles d’or, après quatre jours riches en émotion. Philippe Quintais – Henri Lacroix – Philippe Suchaud – Dylan Rocher sont bien les maîtres du monde.

Les chiffres sont faramineux : 14 titres mondiaux pour Philippe Quintais et Philippe Suchaud, 13 pour Henri Lacroix, 7 pour Dylan Rocher. En obtenant à nouveau deux couronnes en Espagne, les français ont répondu présents, trois ans après leur dernier sacre.

Les Championnats du Monde réservent toujours leurs lots de surprises, et cette édition n’a pas dérogé à la règle. Bien lancés dans la compétition vendredi, la France a connu une alerte samedi en 16ème de finale par poule, en concédant une partie face à la Suède. Cela a suffi pour remobiliser toutes les troupes.

Samedi soir, face à la Belgique, les français ont bataillé pour arracher le billet pour les 1/4 de finale dimanche 13 à 9.

Dylan Rocher en transe

Galvanisé par son sacre en tir de précision, Dylan Rocher a connu un dimanche explosif. Bien décidé à tirer les rangs tricolores vers le haut, il s’est montré impitoyable, et a fait preuve d’une rage de vaincre comme jamais. Jusque-là, Philippe Quintais avait parfaitement joué sa partition, avant de « céder » sa place à Philippe Suchaud lors de la dernière journée. Expéditifs en 1/4 contre le Maroc, patients et appliqués en 1/2 contre l’Italie, malgré les assauts de Diego Rizzi, les français affrontaient l’Espagne à domicile en finale. Poussés par une public chauffé à blanc, les espagnols pouvaient croire en leur chance.

Philppe Quintais sort par la « très » grande porte

Lacroix – Suchaud – Rocher avaient pris les devants en début de partie, menant 8 à 4. Dylan Rocher poursuivait son festival, jusqu’à ce qu’un grain de sable ne vienne enrayer la mécanique française. Henri Lacroix inhabituellement approximatif fit donc place à Philippe Quintais. Le roi ayant pris ses marques rapidement, les efforts espagnols buttèrent sur l’expérience des bleus, qui l’emportent finalement 13 à 10, après une partie au suspense insoutenable. Philippe Quintais ayant annoncé mettre un terme à sa carrière internationale, il tourne donc la page de l’équipe de France de la plus belle des façons.

Dylan Rocher a été le plus résistant dans cette épreuve nécessitant un mental d’acier

Les ‘remontada’ de Dylan Rocher

Pour Dylan, l’épreuve de tir de précision a fortement ressemblé à une course, où il a coiffé au poteau ses adversaires. Passé par le repêchage, il s’est qualifié pour les 1/4 où le Thaïlandais Sangkaew l’attendait. Mais le français a sorti les crocs et les a plantés fermement dans la peau de son adversaire : victoire 53 à 37. Puis vint le tour de l’espagnol Escacho, soutenu par son public et bien parti. Mais Dylan Rocher entendait bien garder son titre et a tapé trois bouchons pour s’imposer dans le dernier atelier 39 à 33. En finale, l’italien Rizzi, expert de la discipline, rêvait du sacre. Il en fut autrement. Lentement mais surement, le tireur tricolore résista avant de porter le coup de grâce, et de s’octroyer le titre 45 à 40.

Philippe Quintais, 14 fois champions du monde :

« Tout champion de tout sport rêve de terminer sa carrière sur un titre. J’ai cette chance. Je la savoure comme il se doit. C’est un immense honneur de faire partie de cette équipe. J’ai tout donné dans ce Championnat du Monde. Je voulais bien faire, je me sentais bien. La joie de gagner est proportionnelle à la souffrance endurée pour y arriver. Les circonstances m’ont permis d’entrer en finale, j’aurais préféré ne pas avoir à le faire. Mais je suis évidemment extrêmement fier d’avoir aidé à obtenir cette couronne. On ne répètera jamais assez à quel point cette épreuve est difficile, et à quel point les certitudes disparaissent dans ces moments-là. Je crois que nous avons réalisé de belles choses, j’espère que la France a apprécié, car c’est avant tout pour notre pays que nous jouons ».